Quelques petites astuces...

De quoi se simplifier la vie à peu de frais.
Google translation service

Ranger ses vis

Parce que sur un foil, toutes les vis n'ont pas la même longueur et que mettre une vis trop longue ou trop courte peut être une catastrophe.
Parce qu'avec l'aluminium, il faut mettre du TefGel et que ça colle...

Prendre un morceau de mousse d'emballage, faire des trous dedans avec un tournevis...
Photo ci contre pour les vis du fuselage.  Le bloc peut se loger quasi en entier dans le fuselage. Un gros F pour "Front". Quelques annotation sur le coté au besoin et le tour est joué.
Au démontage, on vient replanter les vis à leur place. Elles ne prennent pas le sable. Le TefGel reste au chaud...
On peut faire de même pour les vis de montage au flotteur. Avec éventuellement un élastique autour pour tenir la clé de montage.
On peut se faire un kit de vis de remplacement avec des annotations écrites dessus pour savoir directement quelle vis prendre...
Pour ceux qui changent souvent d'aile dans une cession, avoir un truc du genre dans le camel bag permet là aussi de démonter sans se mélanger, sans faire tomber les vis dans le sable (ou dans l'eau...)

Mesurer le flex d'un mat

Avant de casser sa tirelire pour acheter le mat qui va bien, mesurer ceux que l'on a est une bonne idée.
Caler le mat à peu près horizontal et repérer avec des scotchs les points 25%, 50% et 75% de la longueur.
Un bon calage est indispensable. Faire une encoche en V dans un bloc de bois ou de mousse dure par exemple.
Mesurer à vide les hauteurs au niveau des scotchs.
Lester avec 30 kg au milieu (mettre un truc dessous pour protéger le sol au cas ou ...)
Remesurer et calculer de combien le mat est descendu en chacun des 3 points.
La longueur divisée par la flexion au centre doit donner l'indice de rigidité IMCS.
Pour le type de courbure, on va diviser flexion du haut et flexion du bas par la flexion au centre et au fait la différence.
Le tableau en bas de la photo traduit cela en "langage courant " ! 

Vos paramètres de cookies actuels empêchent l'affichage de contenu émanant de Vimeo. Cliquez sur “Accepter et afficher le contenu” pour afficher ce contenu et accepter la politique d'utilisation des cookies de Vimeo. Consultez la Politique de confidentialité de Vimeo pour plus d'informations. Vous pouvez retirer votre consentement à tout moment dans vos paramètres des cookies.

Accepter et afficher le contenu

Fixer son tél sur le VTT

Rouler au GPS, c'est super pratique, mais souvent cela signifie acheter une fixation à installer sur le vélo...
Ces fixations sont généralement assez fragiles et parfois spécifiques.
Alors qu'avec 2 ficelles et un bout de mousse, on peut faire un truc nickel !
Lien vers photo des nœuds  ( à bloquer avec une goutte de superglue).

Exploiter les données d'une montre GPS Suunto

Bon, depuis la migration de Suunto vers son nouvel environnement ciblant les téléphones plutôt que l'ordi, analyser une trace n'est plus aussi simple (grrrrr ....)
 Le mieux est d'aller récupérer le .sml.
Brancher la montre sur le PC. Fermer SuuntoLink si il se lance.
Ouvrir moveslink2 qui est sans doute encore installé sur le PC (si non, tléchargeable ici:http://vdl.greg.echange.free.fr/windsurf/)
Chez moi, le .sml se charge dans : C:\Users\-- le User --\AppData\Roaming\Suunto\Moveslink2

A la même adresse chez Greg86, récupérer sml2GPX et transformer le fichier en GPX.
Ensuite, du gpx on fait se que l'on veut .

Si on veut aussi exploiter les données des Apps, que l'on peut charger sur la montre, cependant, il n'y avait rien.
Vous pouvez désormais utiliser le script vbs (pour PC windows) suivant:
sml-2-gpx+csv.vbs
Dezipper le fichier, remplacer l'extension .txt en .vbs puis double cliquer dessus, cela vous demande le .sml à traiter.
Le script génère un fichier .gpx et un fichier .csv des données des apps dans le même dossier que le .sml
Si vous voulez regarder/modifier le code, ouvrir le fichier .vbs avec un éditeur de texte.